Mathématiques

Le Département de Mathématiques

 

«Avant d’enseigner quoi que ce soit, à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître» (Michel Serres, Extrait d’un discours sur l’éducation, prononcé le 1er mars 2011).

Mission et Valeurs du Département de Mathématiques:

Notre mission est celle fixée par notre Fondateur, le Bienheureux Abouna Yaacoub, et par le projet éducatif des Franciscaines de la Croix, à savoir, assurer aux enfants et aux jeunes qui nous sont confiés aujourd’hui, un enseignement de très grande qualité, et une éducation permanente, qui feront de chacun d’eux un Homme intégral de demain.

Assurer la réussite de notre mission d’éducateurs permanents, à travers l’enseignement de notre discipline, ne peut se faire sans l’existence de Valeurs inhérentes à nos deux rôles d’enseignants et d’éducateurs. Connaître chacun de nos enfants est une de ces Valeurs.

Connaissance qui ne s’arrête pas au prénom et au nom de l’enfant, mais qui se prolonge par un questionnement permanent de notre part sur ses angoisses, ses craintes, ses peurs, ses motivations, sur ce qu’il aime comme sur ce qu’il n’aime pas.

La présence à Val Père Jacques d’un centre des Services Spécialisés (CSS), nous aide très discrètement, en nous fournissant les informations qui nous permettent d’accéder à une compréhension meilleure des besoins des enfants.

Reconnaître chacun de nos enfants est encore une autre Valeur incontournable,

sans laquelle notre connaissance de l’enfant resterait incomplète et surtout inefficace.

Reconnaître chacun de nos enfants, c’est lui dire que nous l’acceptons tel qu’il est, que nous ne le réduisons pas à ses résultats, et que pour nous, il n’est pas seulement un numéro sur une liste. Ainsi, connu et reconnu, l’enfant se sentira débarrassé du regard inquisiteur de l’enseignant, et des éventuelles sentences (sans appel) qu’il peut prononcer à son encontre, et deviendra alors plus libre d’agir en donnant une véritable image de lui-même.

Son autonomie, sa liberté d’expression se trouveront ainsi plus renforcées, et les enseignants pourront alors pratiquer dans leurs classes, une pédagogie des différences déclarées et reconnues. L’instauration dans les classes du cycle primaire d’évaluations formatives non notées et autocorrigées va dans le sens de cette pédagogie, et reflète le souci de l’équipe mathématique d’accompagner chaque enfant, de lui servir de guide, et surtout de lui permettre de s’exprimer librement sur ses capacités, sur ses erreurs et sur les stratégies à adopter pour réussir.

Cette attitude empathique de l’enseignant permettra à l’enfant d’expérimenter une plus grande autonomie, de Valoriser l’effort librement consenti, de développer le goût de la recherche, d’affiner son sens des responsabilités, de consolider sa confiance en ses capacités, de se montrer plus entreprenant et plus sûr de lui-même face aux difficultés et aux défis, de savourer le plaisir que procure un travail bien fait et un succès bien mérité. Succès qui n’ont jamais cessé de se démentir, succès aux examens officiels, aux examens d’entrée aux universités, dans les parcours universitaires, qui font que les élèves des Franciscaines de la Croix, à Val Père Jacques, occupent une place de choix dans la société et dans la vie active du Liban et aussi à l’étranger.

Abouna Yaacoub, penche-toi du haut du ciel vers ton école, continue à la suivre dans tes prières, comme tu l’as fait pendant cent ans, pour qu’elle soit un havre de rayonnement spirituel, culturel, académique et citoyen. Que tes prières accompagnent tes filles, les Franciscaines de la Croix, et toute la grande famille de Val Père Jacques. Veille sur nous et surtout sur ceux qui prendront la relève, éclaire-leur le chemin du deuxième centenaire, et que la Sainte Croix soit pour chacun d’entre nous, comme elle l’a été pour toi, l’Ami, le Compagnon, le Guide, sur les voies de la perfection, de l’amour et de la sainteté !

M. Basile ELIAN

Coordinateur des Maths